L’atelier cuisine

Cet atelier est animé par une diététicienne du service.

Objectif :

Le but est d’introduire une dimension nouvelle dans la prise en charge diététique des patients atteints de troubles des conduites alimentaires.
Atelier cuisine obligatoire, accessible par petits groupes à des patients dont l’état de santé globale s’est amélioré depuis leur arrivée dans le service.
Celui-ci représente un pallier incontournable dans la progression thérapeutique, nécessaire avant d’être « apte » à sortir du service.

Enjeux :

Cet atelier n’est ni « un cours de cuisine », ni une « activité pour s’occuper » mais un véritable outil thérapeutique.
Il est une vraie confrontation à l’aliment, à son toucher, à sa préparation, au partage des tâches et des plats.
Son enjeu est d ’amener à une véritable prise de conscience du jeu d’équivalences nutritionnelles nécessaire pour maintenir au dehors du centre une ration alimentaire suffisante.

Méthode :

Cet  atelier va jusqu’au partage des aliments préparés, de façon à confectionner des repas individuels pris ensemble, avec la diététicienne, mais aussi avec les autres patients du service dont l’état de santé permet une prise de leur repas en salle à manger, mais pas forcément de participer à l’atelier.

Points mis en avant : ils sont de l’ordre de quatre :

  1.  La notion d’équivalences par rapport au plateau de l’hôpital,
  2. La fabrication du repas,
  3. Le « portionnement »,
  4. Le travail de présentation,

Résultats :

Il permet beaucoup de questionnements, l’émergence de désirs alimentaires, une valorisation de soi et de ses possibilités et oblige à une réflexion sur les ateliers suivants. Il permet également d’appréhender les permissions à l’extérieur avec moins d’angoisse et de préparer une sortie d’hospitalisation dans de meilleures conditions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités