La consultation diététique

 

La consultation et la prise en charge ambulatoire

La consultation médicale est un préalable à toute prise en charge, elle permet de déterminer la gravité de l’état somatique. La consultation diététique est proposée au patient par le médecin ou la psychologue.

La consultation diététique n’a pas pour seul but d’équilibrer la ration alimentaire en termes caloriques. Elle permet de rappeler la réalité nutritionnelle et d’estimer la capacité de la patiente à modifier ses comportements. Elle permet aussi d’évaluer :

– le niveau calorique spontané et l’importance quantitative et qualitative des dégoûts et refus alimentaires ;

– les habitudes parentales en matière de repas, les antécédents personnels et familiaux ;

– l’aptitude de la famille à reconnaître la gravité des troubles et à contribuer au projet de soins de manière durable et pertinente ;

– l’attitude de la patiente vis à vis d’un spécialiste de l’alimentation (déni, soumission, honte, colère, culpabilité, demande d’aide ou non, etc.) ;

– l’importance de l’activité physique et notamment le nombre d’heures de sport pratiquées, sachant que la tendance à l’hyperactivité étant très fréquente et l’état somatique le plus souvent précaire, une dispense ou tout au moins une adaptation devra être envisagée ;

– la compréhension des recommandations nutritionnelles visant à proscrire le grignotage, à rétablir la place de l’anorexique à table selon un rythme de trois repas, à lui demander de ne plus s’impliquer dans la fabrication des repas, et à éviter la constitution de « régimes » fantaisistes, inadaptés ou dangereux.

À partir de ces différents constats, la diététicienne pourra donner des conseils simples permettant d’éviter de s’orienter vers des attitudes pathogènes, comme par exemple l’usage d’aliments allégés ou au contraire de suppléments hypercaloriques. Elle conseillera également d’éviter la focalisation insupportable de l’entourage autour de l’assiette. 


Publicités